Le CNRT lance les appels à projets de sa 5ème Programmation Scientifique – Si vous souhaitez y répondre, téléchargez le dossier de candidature et déposez le avant le 17/09/2018 par mail cnrt@cnrt.nc

| 1 – BIODIVERSITE TERRESTRE –  (Terrestrial Biodiversity) : 

  • Dossier de candidature de l’appel à projets : Liste prioritaire commune des espèces végétales rares et menacées  : CLÔTURE
  • DESCRIPTION DU SUJET
    Le projet vise l’élaboration consensuelle d’une méthodologie partagée par tous les mineurs de Nouvelle-Calédonie pour guider les actions réglementaires de gestion des espèces végétales rares et menacées (ERM) qu’ils mettent en place sur leurs massifs miniers. La démarche est basée sur l’établissement d’une liste d’espèces végétales rares et menacées (ERM) prioritaires en
    termes d’action de conservation, intégrant les ERM des massifs miniers en exploitation pour l’ensemble des mineurs. Cette liste est construite à partir des connaissances actuelles, de vérifications terrain et d’un appui à la révision des statuts IUCN des taxons par le groupe RLA (Red List Authorithy de Nouvelle-Calédonie reconnue par l’IUCN) de Nouvelle-Calédonie.
    Les informations acquises seront mises à disposition pour la rédaction, par les mineurs, de plans d’actions sur chaque massif minier afin de guider les contributions de chaque compagnie minière à la protection in-situ, la réintroduction ou la conservation ex-situ des espèces prioritaires de la liste commune, en réponse à leurs obligations réglementaires.

 

  • Dossier de candidature de l’appel à projets : Dynamique forestière et scenarii d’évolution avec et sans pression : CNRT BIO-AAP PS2017_Biodiversité terrestre 2018
  • DESCRIPTION DU SUJET
    Le projet vise à capitaliser et compléter les connaissances sur les dynamiques forestières sur substrat ultramafique en fonction des pressions subies, permettant l’établissement de scénarii d’évolution des milieux avec et sans pression. L’objectif est de contribuer à la constitution d’un outil d’aide à la décision des gestionnaires pour le suivi et la protection des massifs forestiers, la restauration des corridors écologiques et des lisières forestières et le suivi de ces milieux. A terme, la prévision des évolutions sous l’effet des mesures de gestion appliquées, exprimées en termes de pertes versus gains de biodiversité, pourrait intégrer un calcul des compensations biodiversité.

 

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial