Le CNRT lance les appels à projets de sa 5ème Programmation Scientifique – Si vous souhaitez y répondre, téléchargez le dossier de candidature et déposez le avant le 17/09/2018 par mail cnrt@cnrt.nc

| 3 – ENVIRONNEMENT EAU –  (Environment Freswater) : 

  • Dossier de candidature de l’appel à projets : Faisabilité de l’utilisation de floculant dans les ouvrages de gestion des eaux de ruissellement sur mines en Nouvelle-Calédonie  :  CLOTURE
  • DESCRIPTION DU SUJET
    Une augmentation de la performance des décanteurs, intégrés au schéma de gestion des eaux de ruissellement sur mines, peut intégrer l’utilisation de produits floculant ou coagulant en vue d’accélérer la sédimentation des particules en suspension. Le projet, qui s’inscrit dans la continuité du projet « Fonctionnement des petits bassins versants miniers » (2014), doit
    identifier un ou des produits ou technologie(s) permettant d’aboutir à une solution efficace, industrialisable dans un délai raisonnable (ne nécessitant pas de développement partant de zéro), améliorant le bilan environnemental et en particulier n’introduisant pas de produits polluants dans l’environnement. Les produits naturels ou d’origine biologique sont favorisés. L’innocuité environnementale est impérative. Le problème de l’approvisionnement dans le contexte insulaire de la Nouvelle-Calédonie est considéré. L’efficacité de la ou des solutions identifiées doit être testée en laboratoire sur une sélection de MES représentatives des situations sur mine en Nouvelle-Calédonie, puis à titre expérimental sur un site pilote. Pour la solution la plus pertinente, la faisabilité technique d’utilisation sur mine est établie, accompagnée d’une simulation organisationnelle et économique. Une feuille de route pour son développement et sa mise en application sur mine est
    proposée.

 

  • Dossier de candidature de l’appel à projets :Qualité des eaux douces et valeurs de rejets :  CNRT EAU-AAP PS2017_Envi Eau 2018
  • DESCRIPTION DU SUJET
    Le projet vise la définition de limites de variabilité de la qualité des milieux dulçaquicoles qui soient propres à la Nouvelle-Calédonie, par (i) la détermination de fonds géochimique (métaux et autres éléments clés) pour les hydro-écorégions concernées par des massifs de péridotites, et par (ii) la proposition de valeurs limites des rejets au milieu naturel pour maintenir la qualité physico-chimique et biologique des eaux douces, notamment par l’adaptation de tests ou modèles éco-toxicologiques standardisés. Les valeurs issues des travaux seront proposées pour alimenter le cadre réglementaire propre à la Nouvelle-Calédonie.