L’OEIL et le CNRT vous proposent de télécharger  ces rapports sur les cours d’eau de Nouvelle-Calédonie qui nécessitent une surveillance régulière et attentive de leur état écologique. L’objectif est de contrôler et de maîtriser les effets des pollutions anthropiques, en vue de préserver ces milieux naturels à haute valeur patrimoniale. Jusqu’à présent, les cours d’eau locaux faisaient l’objet d’une surveillance régulière, notamment sur le plan de la chimie de l’eau, ainsi qu’à l’aide d’un indice biotique invertébrés mis en place et validé depuis quelques années (IBNC, Mary, 1999). En complément, à partir de 2012, l’OEIL et le CNRT « Nickel et son Environnement » ont soutenu la mise en place d’un programme de développement d’un nouvel indice diatomique destiné à surveiller l’état écologique des cours d’eau locaux à partir d’un compartiment de producteurs primaires phototrophes, les diatomées benthiques. En fonction des principales sources locales de pollution, cet indice devrait permettre d’évaluer en particulier l’enrichissement trophique et les altérations d’origine minière. Ce programme a été réalisé de 2012 à 2017 par un consortium constitué du Bureau d’Etude ASCONIT et de l’Etablissement national de Recherche IRSTEA, appuyé par l’allocation de thèse CIFRE / ANRT de Julien Marquié et le soutien logistique local du Bureau d’Etude BIOEKO.
Irstea –Marquié, Julien Eco in’Eau  
Editeurs
Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial