Le CNRT organise, à destination des membres du CNRT, le 01/12/17 à l’IRD Nouméa en salle  1 à 14h00, la restitution des 24 mois de travaux du projet DMML « Dispersion des Métaux de la Mine au Lagon« 

  • Durée du Projet : 36 mois – Consortium : UNC – BIOEKO – ASCONIT – UNIV; BORDEAUX – UNIV. PARIS –  UNIV REIMS – UNIV BOURGOGNE – ARTHETIS
  • Résumé du Projet : Le projet s’insère dans le pool de projets étudiant les métaux et leur toxicité sur des sites pilotes similaires : un bassin versant impacté (Koniambo, Taléa Coco) et un bassin versant de référence non impacté (Koniambo, Tivoli). Le projet propose d’une part de caractériser le potentiel de dispersion des éléments métalliques traces (ETM) Ni, Cr, Co et Mn au sein des compartiments abiotiques (atmosphère et pédosphère) et d’autre part d’évaluer la contamination métallique dans le compartiment biotique de l’hydrosphère ainsi que de déterminer les mécanismes de transferts trophiques. La caractérisation des flux d’ETM au sein de l’hydrosphère est réalisée dans le projet «Dynamine ». Le présent projet se décline en 2 grandes taches, elles-mêmes découpées en plusieurs sous tâches complémentaires. Un des grands axes est consacré à la caractérisation des compartiments abiotiques (tâche 1) et à la dispersion des métaux via le transport atmosphérique des particules tandis que l’autre axe (tâche 2) vise à déterminer la contamination métallique dans le compartiment biotique ainsi que les mécanismes de transferts trophiques.