La restitution finale du projet METEXPO « Niveaux d’imprégnation et déterminants de l’exposition humaine aux métaux » qui a eu lieu en octobre 2017 en Province Nord et en Province Sud a accueilli tous les acteurs locaux (institutions publiques, organismes de recherches, association, société civile, sociétés minières, bureaus d’études…).

Un projet qui a permis d’: évaluer l’exposition aux quatre métaux d’intérêt (nickel, chrome, cobalt et manganèse) à travers le pays, de décrire les principaux déterminants et sources de cette exposition et de comparer cette exposition à celles mesurées en métropole et ailleurs dans le monde. Il s’agissait également d’évaluer l’existence d’une surexposition à ces ETM des populations vivant au sein des régions ultramafiques du territoire et d’évaluer le rôle des exploitations minières sur ces niveaux d’exposition.
Cette étude de biosurveillance était organisée en deux étapes : d’abord une étude d’exposition à l’échelle du territoire, puis une étude des déterminants environnementaux des concentrations urinaires dans des zones ateliers ultramafiques. La première phase consistait à obtenir une « photographie » du niveau d’exposition de la population générale de la Nouvelle-Calédonie au nickel, chrome, cobalt et manganèse.
La deuxième phase visait à identifier les principales sources de contamination de la population générale vivant dans des zones sur sites ultramafiques avec ou sans activité minière à proximité.