Restitution de l’enquête IAC sur l’agriculture en tribu
Conférence mardi 30 avril à 18h30 au Centre Culturel Tjibaou
Conférence publique ouverte à tous
Le secteur agricole néo-calédonien est dominé par deux systèmes d’exploitation où une agriculture pratiquée sur des terres de droits commun, généralement intensive, côtoie une agriculture en terres coutumières caractérisée par la présence de nombreuses petites exploitations. Si le recensement agricole permet régulièrement de quantifier la production agricole locale et dresser un portrait du secteur dans le pays, il apparaît de façon récurrente que l’agriculture exercée par les tribus constitue une activité insuffisamment évaluée et mal prise en compte par les statistiques.


Pour la première fois, une équipe de recherche de l’IAC s’est attelée à cette problématique et a évalué le poids et les fonctions réels de l’agriculture en tribu. Après une année d’enquête auprès de 288 tribus de l’archipel (sur les 340 que compte le pays), les chercheurs présenteront leurs résultats au cours de cette conférence. Loin d’être anecdotique l’agriculture traditionnelle se révèle porteuse d’une incroyable richesse économique, sociale et culturelle et à l’échelle du pays, sa valeur marchande potentielle a même été estimée à 12,5 milliards de francs.

Contact :
Estelle Bonnet-Vidal
Chargée de communication scientifique
Institut Agronomique néo-Calédonien, IAC
BP 73 Port Laguerre
98890 Païta, Nouvelle-Calédonie
Fixe : (+687) 43 74 24
Mob : (+687) 70 86 50
Email : bonnet@iac.nc
Site internet : www.iac.nc