Interactions sociétales

GOUVERNANCE MINIÈRE  
Politique du nickel entre gouvernance locale et d’entreprise

PROJET ACHEVE – Le Projet « Gouvernance minière, La politique du nickel en Nouvelle-Calédonie, entre gouvernance locale et gouvernance d’entreprise »produit une description rigoureuse de la manière dont se structurent les relations entre opérateurs miniers et acteurs sociaux à l’échelon local, en documentant et expliquant les points de blocage, les asymétries de pouvoir, les exclusions de certains groupes, la formation de coalitions d’acteurs, l’émergence d’innovations institutionnelles ou organisationnelles, les éventuels « dysfonctionnements », etc.
Ce programme documente les fonctions et les stratégies locales des opérateurs miniers, les réponses individuelles et/ou collectives des acteurs concernés localement ainsi que les effets de ces interactions sur les relations de classe, de genre et d’ethnicité, ainsi qu’en termes spatiaux sur les sites concernés.
Il entend ainsi contribuer à la production d’une analyse empiriquement fondée de l’interface industrie minière/société locale sur plusieurs sites dans une perspective historique et comparative et contribuer à la compréhension de la production de la politique minière à partir de l’échelon local dans ses interactions avec les échelons supra-locaux (acteurs-arènes-règles).

  • Durée de 48 mois [ 2010 à 2014]
  • Consortium : UNC, IAC, IRD, GIE OCEANIDE, CIRAD, INRA, UNIV. MELBOURNE
  • Coordinateur du projet : Bernard Rigo
  • Equipe : Plus de 20 chercheurs
  • Télécharger la fiche projet détaillé : CNRT_RESUME Gouvernance_PS09

Télécharger les documents de travail réalisés dans le cadre du Projet Gouvernance Minière :

PRESSE

Articles

Mieux connaître, mieux exploiter, moins impacter