Le projet SCANDIUM «Géochimie et minéralogie du scandium dans les latérites»  : Sur la base des données bibliographiques existantes, le projet Scandium a été proposé afin d’estimer quels étaient les facteurs susceptibles de contrôler les concentrations en scandium des saprolites et latérites de Nouvelle Calédonie, afin de disposer d’éléments chiffrés et concrets sur l’existence d’une ressource potentielle additionnelle qui pourrait constituer une ressource future lors de l’exploitation et la co-valorisation des ressources néo-calédoniennes.

Ce rapport présente les recherches effectuées dans le cadre du projet « Géochimie et minéralogie du Scandium dans les latérites en Nouvelle-Calédonie », cofinancé par le CNRT et le LABEX21, sur une durée totale de 31 mois. Les données synthétiques présentées dans ce rapport incluent les observations de terrain issues des missions réalisées en avril 2016 et juin 2017, ainsi que les résultats obtenus sur l’ensemble du projet initial et de son extension. Cette extension s’est attachée à explorer le devenir du Scandium lors de l’altération des gabbros et la caractérisation de la ressource Scandium sur gisements à partir du proxy Aluminium-Scandium.

  • Durée : 31 mois – Le projet [2015  à 2017] et l’extension du projet  [2017 à 2018]
  • Consortium :  GeoRessources – université de Lorraine – CEREGE – EOST – Géosciences Montpellier – BRGM – SGNC

Ce projet a livré 1 document scientifique :

 En bibliographie, ces rapports seront cités de la façon suivante :

Teitler, Y., Cathelineau, M., Ulrich, M, Ambrosi, J.P., M. Munoz (2018) – Géochimie et minéralogie du scandium dans les latérites – Rapport final. Programme « scandium ». CNRT « Nickel & son environnement. 118 pages.

Y. Teitler, M. Cathelineau, M. Ulrich (2016) – La ressource scandium : potentiel économique et gîtologie. Programme « Géochimie et minéralogie du scandium dans les latérites de Nouvelle-Calédonie ». CNRT « Nickel & son environnement ». 35 pages.